Accueil

ASIE PLANETE

Afghanistan    -    Arabie saoudite   -   Arménie    -   Azerbaidja    -   Bahrein
Macao  -  Malaisie -  Maldives  - MongolieNepal -  Oman  -  Ouzbekistan
Taiwan   -   Thailande    -   Tibet   -   Turkmenistan   -    Vietnam   -   Yemen
 

 

Les nouvelles lois de défense du Japon sont entrées en vigueur ce mardi. Le pays tourne le dos à 70 ans de pacifisme et d'autodéfense, héritage de sa défaite de 1945. Les troupes nippones pourront des opérations de défense de leurs alliés si ceux-ci étaient attaqués.

Toujours très impopulaires après leur vote à l'automne 2015, les nouvelles lois de défense du Japon sont entrées en vigueur ce mardi ouvrant pour les troupes nipponnes, la possibilité de combattre à l'étranger. Ces textes, applicables depuis minuit, permettent en effet aux troupes nippones de prendre désormais part à une autodéfense collective et donc de mener des opérations de défense de leurs alliés, en particulier les Etats-Unis, si ceux-ci étaient attaqués.

Elles permettent aussi d'étendre les possibilités dans le cadre des missions internationales de maintien de la paix et d'engager des moyens militaires pour aller secourir des civils Japonais en danger hors du pays, en clair des otages de terroristes. Autant de possibilités que le pays s’interdisait jusqu’ici.

Un véritable tournant pour ce pays qui, depuis sa reddition à l'issue de la seconde guerre mondiale, ne pouvait assurer que la seul défense de son archipel. Et ce en vertu d'une interprétation de la constitution de 1946 permettant le droit individuel à l'autodéfense. Bien sur des missions soutien logistique ont pu être assurées dans les années 2000 en Irak et dans l'océan Indien pour venir en aide aux coalitions internationales, mais il ne s'agissait jamais d'interventions armées.

 #

 
 #

 
 #

 
 #

 
 #

 
 #

 
 #

En Asie du Sud-Est

Comme les forêts tropicales de l'Amazonie et du bassin du Congo, celle d'Asie du Sud-Est est menacée par la déforestation. La biodiversité animale et végétale, le cadre de vie des populations autochtones, les équilibres climatiques sont mis en péril par la destruction des massifs forestiers pour des motifs économiques à court terme. Le principal vecteur de cette déforestation en Indonésie et en Malaisie est la transformation de zones forestières en plantations de palmiers à huile.

http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/forets/fiches-thematiques/en-asie-du-sud-est/

 
 
 
 

Connexion utilisateur