Accueil

POPULATION - VIETNAM

Fortement marqué par la Chine, le Viêt-nam présente à peu près la même diversité ethnique et les mêmes caractéristiques démographiques que les autres pays du Sud-Est asiatique.

Les Vietnamiens, qui constituent 86,8 % de la population, se concentrent dans les deltas du Sud et du Nord, la plaine littorale et les agglomérations urbaines. Sans doute originaires de la Chine du Sud, ils sont le seul peuple de l'Asie du Sud-Est à avoir été profondément marqué par la civilisation chinoise.

Les minorités ethniques sont très variées. Au Tonkin, Thaïs et Muongs occupent les vallées de la moyenne et de la haute région. En altitude, ils sont relayés par des Tibéto-Birmans (Yis), les Tay, les Nungs, les Yis ou Lolos, puis, au-dessus de 800 à 900 m, par les Méos et les Yaos.

Les montagnes du centre et du sud de la cordillère annamitique sont occupées par des Proto-Indochinois, qui constituent avec les Khmers le peuplement originel de la péninsule.

Les minorités du Sud sont très distinctes des précédentes. Les Chams, près de 50.000 âmes, descendants des anciens habitants du royaume du Champa, sont principalement groupés autour de Phan Rang. Les Khmers, environ 500.000 personnes, se concentrent surtout dans les provinces du Transbassac. Les Chinois d'origine, environ un million d'individus, sont surtout présents dans les villes, notamment à Cholon, où ils ont longtemps dominé le commerce du riz. 

La langue officielle est le vietnamien. Les minorités pratiquent leur langue: chinois, khmer, et différents parlers issus du miao-yao, du thaï, du môn-khmer, et de langues austronésiennes.

Une population en fort accroissement, en dépit des lourdes pertes dues à trente années de guerres, la population a fortement augmenté, passant de 20 millions d'habitants au lendemain de la Seconde Guerre mondiale à 79,5 millions. Mais la politique de contrôle des naissances menée par le gouvernement tend à réduire cet accroissement.

Les villes, surtout dans le Sud, ont connu le départ d'une partie de leur population après la victoire communiste de 1975; elles ont compensé rapidement ces pertes, surtout l'agglomération d'Hô Chi Minh-Ville, qui a retrouvé, avec 4,3 millions d'habitants, son ancien niveau démographique. L'agglomération de Hanoi, la capitale, compte plus de 3 millions d'habitants. Viennent ensuite: Haiphong (1,5 million d'habitants), Da Nang (369.730 habitants), Can Tho (284.300 habitants), Nha Trang (263.100 habitants), Huê (260.490 habitants), Nam Dinh (219.615 habitants).